skip to Main Content
Les Impacts De La crise Sanitaire sur Le Dialogue Social en 2021

Les impacts de la crise sanitaire sur le dialogue social en 2021

           Selon une enquête réalisée par Syndex/Ifop sur l’état du dialogue social en 2021, publié en mars 2021, la qualité du dialogue social dans leur entreprise est perçue comme étant moyenne par les salariés  (5,7/10) et les représentants du personnel  (5,0/10).  

Pour les  représentants du personnel (RP) cette moyenne découle des tensions de la direction, accentuées par la crise sanitaire. Les  directions  sont  perçues comme opportunistes vis-à-vis du Comité social et économique (CSE), mais plus tendues et moins  satisfaites. Paradoxalement, les directions quant à elles ont le sentiment d’un dialogue social qui fonctionne et s’apaise.  

Le dialogue social : qu’est-ce que c’est ?  

        D’après lOrganisation internationale du travail (OIT), le dialogue social « inclut tous types de négociation, de consultation ou simplement d’échange d’informations entre les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs selon des modalités diverses, sur des questions relatives à la politique économique et sociale présentant un intérêt commun. 

En entreprise, le dialogue social a pour ambition de permettre une meilleure cohésion et de développer un sentiment d’appartenance en remettant le salarié au cœur du débat. Il permet une résolution efficace des problématiques économiques et sociales majeures en entreprise.  Concrètement, le dialogue social a pour  but  d’équilibrer les pouvoirs et les  intérêts  des salariés  (via les représentants du personnel)  et  des employeurs.   

Le  CSE  est  l’instance la plus connue en matière de dialogue social. C’est une instance unique de représentation du personnel composée de l’employeur et d’une délégation élue du personnel, dont le nombre est subordonnée à l’effectif de l’entreprise.  Le  CSE a pour mission d’assurer une  expression  collective  des  salariés  permettant la prise en compte permanente de leurs intérêts dans les décisions relatives à la gestion et à l’évolution économique et financière de l’entreprise, à l’organisation du travail, à la formation professionnelle et aux techniques de production. 

 Les impacts de la crise sanitaire sur le dialogue social  

         Selon l’étude Syndex/Ifop, la crise sanitaire est à l’origine d’un dialogue social intense tout au long de l’année 2020.  Le  Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19  met au premier plan le dialogue social.  Il doit permettre une recherche de solutions, marquées par plus d’agilité, moins de formalisme et une implication plus directe et régulière des directions.  

Malgré ces échanges réguliers durant l’année 2020, une majorité de RP comme de salarié  pense que la crise sanitaire aura pour effet une  détérioration du  dialogue social  (28%  pour les salariées et  36%  pour  les  RP)  pour les années à venir.  

En guise de conclusion, les RP comme les salariés invitent à une priorisation des questions de négociation du CSE, avec trois sujets à traiter en priorité devant les questions économique, à savoir :  

  • les conditions de travail (65%) ; 
  • la santé et risques psychosociaux  (63%) ;
  • la sécurité au travail (24%) ; 

et dans un second temps :  

  • les choix stratégiques de l’entreprise (40%) ; 
  • le management 31%  

Auteure: Fátima FERNANDES HALMAOUI

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top